BAREMBACH

Bienvenue sur le site de la Commune de Barembach

BAREMBACH

 NOTE DU SELECTOMME

Etrennes de fin d'année - Vente de calendrier - Vigilance !

La fin de l'année est également l'occasion pour le Sélect'om de rappeler que les calendriers vendus en porte à porte par les agents du Syndicat à l'approche des fêtes ne sont pas les calendriers du Sélect'Om.

Nous tenons à préciser que notre collectivité ne participe ni ne cautionne ces démarches, il s'agit d'actions individuelles exercée en dehors de tout cadre officiel. Il est d'ailleurs interdit à nos agents d'exercer ce démarchage en tenue de travail du Sélect'Om.

 

A G E N D A 

Vendredi 06 Décembre 2019 : Le Saint Nicoals accompagné du Père Fouettard rendra visite aux écoliers de Barembach. Gare à ceux qui n'ont pas été sages...

20 Novembre, 1er décembre : Marchés de Nöel (voir actualités)

Dimanche 15 Décembre 2019 : à partir de 12 heures, repas des aînés à la Maison des Loisirs.

 Dimanche 05 Janvier 2020 : Cérémonie des Voeux à la Maison des Loisirs.

iNFORMATIONS

Nom des habitants : Barembachois - Barembachoises

Nombre d'habitants (2014) : 882

Maire actuel : Gérard DOUVIER (voir section élus)

 

GEOGRAPHIE

Barembach est située dans une vallée perpendiculaire à celle de la Bruche. Le village fait partie du canton de Schirmeck et de l'arrondissement de Molsheim. Il se situe à la frontière est du territoire communal de Schirmeck. Le village est situé à 350 mètres d'altitude. La superficie du village atteint 9,9 km2. Ses habitants sont appelés les Barembachois. La forêt de Barembach recouvre plusieurs sommets tels que la Pépinière (666 mètres d'altitude), la Baraque des Bœufs (781 mètres d'altitude), l'Ordon Saxe (690 mètres d'altitude) et le Haut de la Brûlée (715 mètres d'altitude).

Barembach a pour communes limitrophes Natzwiller au sud et au sud-est, Grendelbruch à l'est, Russ au nord-est puis au nord, Schirmeck au nord-ouest et à l'ouest, Rothau au sud-ouest.

HISTOIRE

Barembach a été entièrement détruite en 1875 par un violent incendie. Après la reconstruction du village presque immédiatement après la catastrophe, son économie repart d'abord à partir de l'élevage, la sylviculture et l'agriculture. Des moulins et des scieries voient le jour ainsi qu'un atelier de fabrication de galoches, qui est transformé plus tard en atelier de tissage. Une entreprise est créée par Camille Glaszmann, qui se spécialise dans les accessoires. L'entreprise est vendue en 1964 puis reprise par Mecatherm, qui agrandit les bâtiments. Peu avant la Libération, le village abrite le quartier général du maréchal de Lattre de Tassigny, qui lui sert de tremplin pour libérer la région. À compter que Barembach possédait initialement toute une partie de la commune de Rothau se situant sur la rive nord de la Rothaine.